Transition énergétique en Belgique

    Nous y arriverons

    La transition énergétique exige que chacun d’entre nous contribue à atteindre l’objectif de la neutralité carbone. Fluxys soutient pleinement les objectifs climatiques définis dans l’Accord de Paris et le Green Deal européen, et nous poursuivons nos efforts pour permettre un système énergétique 100 % neutre en carbone d'ici 2050. L’ingéniosité humaine, l’entrepreneuriat et le travail d’équipe nous permettront d’y arriver. Ces qualités sont au cœur de notre réussite aujourd’hui et nous donnent confiance en l’avenir.


    Infrastructure pour l’hydrogène et le CO2 en Belgique

    Les actes sont plus éloquents que les mots. Dans notre activité principale de gestionnaire d'infrastructure gazière, nous mettons tout en œuvre pour réaménager nos installations en Belgique afin de contribuer à la réalisation de la neutralité climatique en 2050. Sur la base de l’expérience acquise avec le gaz naturel, nous unissons nos forces avec des partenaires industriels et d’autres parties prenantes pour, à partir de 2025, transformer notre infrastructure en 3 systèmes complémentaires pour le transport de méthane (au sein duquel le biométhane neutre en carbone et le méthane synthétique remplaceront progressivement des quantités de plus en plus importantes de gaz naturel), d’hydrogène ainsi que de CO2.

    En faisant en sorte que le système gazier puisse intégrer des sources d’énergie neutre en carbone et l’utilisation circulaire de CO2 capturé, nous débloquons de nouvelles solutions pour l’industrie dans le cadre de ses efforts pour mettre en oeuvre une reprise et une croissance durables.



    Donner forme à l’infrastructure hydrogène et CO2 en Belgique :
    session d’information le 26/01/2021


    Rejoignez notre session d’information 

    La puissance de la molécule

    Pour décarboner le système énergétique, nous avons besoin de tout le monde sur le pont. Comme le montrent les projections de la Commission européenne pour 2050, un système énergétique zéro émission nette sera probablement basé sur environ 50 % d’électricité neutre en carbone et sur environ 50 % de molécules neutres en carbone telles que l’hydrogène (H2), le biométhane, le méthane synthétique et les biocarburants.

    Les systèmes gazier et électrique doivent dès lors travailler en tandem. Cela implique autant que possible une électrification avec de l’électricité verte et des molécules propres là où cela s’avère plus logique. Les molécules sont un bon vecteur d’énergie pour le chauffage, pour l’alimentation des secteurs où l’électrification est difficile, tels que l’industrie lourde et le transport lourd, ainsi que pour le stockage d’électricité verte.



    Hydrogène (H2)

    La Commission européenne considère que l’hydrogène est essentiel pour atteindre la neutralité carbone. Lorsqu’il est utilisé comme carburant, l’hydrogène est décarboné et émet essentiellement de la vapeur d’eau. Il s’agit également d’une matière première importante pour l’industrie chimique. L’hydrogène peut être mélangé au gaz naturel dans les réseaux gaziers jusqu’à un certain niveau. La réutilisation des canalisations de gaz naturel existantes est une solution efficace en termes de coûts pour transporter 100 % d’hydrogène.

    Biométhane

    Le biogaz est neutre en carbone et est produit à partir de matières organiques telles que de la boue, des déchets de jardin, les restes de fruits et légumes, ou encore des déchets animaux comme le fumier de vache. Une fois purifié en biométhane, le biogaz peut être transporté sans restriction via les réseaux de gaz naturel existants.

    Méthane synthétique

    La combinaison d’hydrogène vert et de CO2 capturé crée du méthane synthétique. Le méthane synthétique est neutre en carbone étant donné qu’il recycle du CO2 capturé. Tout comme le biométhane, il peut être transporté sans restriction via les réseaux de gaz naturel existants.

    Transport de CO2

    Lorsque les émissions de CO2 ne peuvent pas être évitées, elles doivent être capturées. Certains secteurs comme les industries de l’acier, du ciment et de la chaux produiront toujours des émissions de CO2, car celles-ci sont dérivées du processus industriel lui-même. Le CO2 capturé peut être recyclé en produits tels que les polymères ou l’acier, ou être réutilisé dans la production de méthane synthétique. Si la réutilisation du CO2 n’est pas possible, il doit être stocké, par exemple dans des champs gaziers ou pétroliers vides. La technologie est appelée Capture et utilisation/stockage du CO2 (Carbon Capture, Utilisation and Storage – CCUS) et Fluxys joue un rôle clé en tant que fournisseur de l’infrastructure nécessaire pour déplacer le CO2 capturé vers le lieu où il sera réutilisé ou stocké.


    La puissance des canalisations

    Abordable

    Les économies résultant de l'utilisation de l'infrastructure gazière pour réaliser la transition énergétique sont énormes. Une étude détaillée a démontré que l’introduction du gaz vert dans l'infrastructure gazière existante dans l’UE permettrait à la société d'économiser, d'ici 2050, 217 milliards € par an, comparé à un système énergétique utilisant une quantité minimale de gaz.

    Durable

    L'infrastructure gazière fournit à l'heure actuelle une énergie dont l'impact sur le climat et sur la santé est le plus faible parmi tous les combustibles fossiles. À mesure que nous transformons l'infrastructure gazière afin qu'elle puisse accueillir des volumes de gaz neutre en carbone de plus en plus importants, celle-ci sert de plateforme hautement efficace pour un système énergétique neutre en carbone.

    Fiable

    L'infrastructure gazière met à disposition d'énormes capacités de stockage et de transport d'énergie tout en offrant des volumes considérables de capacités de charge de pointe. C'est de cette manière que le réseau énergétique gagne la résilience nécessaire pour faire face à la fois aux grandes quantités d'énergie et aux capacités de pointe requises pour le chauffage, la production d'électricité et le back-up de production variable d'électricité renouvelable.

    Un éventail de projets

    Importation d’hydrogène

    Hydrogen import coalition : unir nos forces pour permettre l’importation d’hydrogène à grande échelle en Belgique. Partenaires: Deme, Engie, Exmar, Fluxys, Port of Antwerp, Port of Zeebrugge et WaterstofNet.

    Colonne vertébrale européenne de l'hydrogène

    Plan avec 10 autres entreprises d'infrastructures gazières en Europe qui vise à réutiliser l’infrastructure de gaz naturel pour construire une infrastructure destinée à l’hydrogène dans toute l’Europe.

    Power-to-hydrogen: Hyoffwind

    Projet en collaboration avec Eoly et Parkwind de construire une installation power-to-hydrogen à échelle industrielle dans le port de Zeebrugge.

    Capture de CO2 dans la région du delta de l’Escaut (CCUS)

    NSP Carbon connect delta

    Le projet Carbon Connect Delta est une initiative transfrontalière et intersectorielle destinée à réduire significativement les émissions de CO2 dans le North Sea Port, la région belgo-néerlandaise englobant le port de Gand en Belgique et les ports de Terneuzen et Vlissingen aux Pays-Bas.

    Capture de CO2 dans le port d’Anvers (CCS)

    Antwerp@C project

    Le projet Antwerp@C est une initiative ayant pour ambition de réduire de moitié les émissions de CO2 dans le port d’Anvers d’ici 2030. Partenaires: Air Liquide, BASF, Borealis, ExxonMobil, INEOS, Fluxys, Port of Antwerp et Total.

    Power-to-methanol à Anvers (CCU)

    Unir nos forces au port d’Anvers pour la production durable de méthanol, une matière première essentielle. Partenaires: ENGIE, Fluxys, Indaver, INOVYN, Oiltanking, Port of Antwerp et PMV.

    North-C Methanol (CCU)

    Unir nos forces pour la production à grande échelle de méthanol vert dans le North Sea Port, la région belgo-néerlandaise englobant le port de Gand en Belgique et les ports de Terneuzen et Vlissingen aux Pays-Bas.

    Registre du gaz vert

    Green gas register logo

    Fluxys, en collaboration avec la fédération du gaz belge gas.be et les gestionnaires belges de réseaux de distribution de gaz, a établi un registre de garanties d'origine permettant aux consommateurs partout en Belgique d'acheter du gaz vert.

    En savoir plus

    Rendez-vous sur le Registre du gaz vert

    Innovation ouverte

    Fluxys a confiance en l’avenir. Ce qui nous permettra de réaliser nos ambitions, c’est le travail d'équipe et la collaboration, avec l'innovation ouverte renforçant nos efforts. Nous nous engageons dans la transition énergétique et nous appuyons dans ce cadre sur les meilleurs ingénieurs, économistes de l'énergie et chercheurs belges.

    Actuellement, nous avons deux projets de recherche complémentaires sur le power-to-gas avec la Vlerick Business School et l’Université de Liège. La recherche avec l’Université de Liège explore le potentiel du power-to-gas en Belgique et la manière d’optimiser les investissements dans des réseaux d’énergie. L’étude avec la Vlerick Business School examine les interactions économiques entre le power-to-gas et le marché de l’électricité.