Hyoffwind s’associe à John Cockerill et BESIX pour la réalisation d’une installation de production d’hydrogène vert à Zeebrugge

Le consortium belge Hyoffwind a signé un accord avec John Cockerill et BESIX pour la conception et la réalisation d'une installation de production d’hydrogène vert à Zeebrugge. Cet accord marque une nouvelle étape clé pour Hyoffwind qui joue un rôle pionnier important en ligne avec la stratégie hydrogène de la Flandre, de la Belgique et de l’Europe.

Une coopération entre partenaires couvrant l’ensemble de la chaîne de valeur énergétique

Le projet Hyoffwind est développé par un consortium dont les activités couvrent l’ensemble de la chaîne de valeur énergétique. Le consortium est composé de Virya Energy (production et commercialisation d’énergie renouvelable) et de Fluxys (transport de molécules vertes) et a pour ambition de construire une installation Power-to-Gas capable de convertir de l’électricité renouvelable en hydrogène vert.

L’hydrogène vert est un élément clé d’une économie basée sur les énergies renouvelables, étant donné qu’il peut être utilisé en tant que matière première dans des processus industriels et dans un éventail d’applications de mobilité. En outre, Hyoffwind contribuera à la flexibilité et à l’équilibre du système énergétique en offrant une solution efficace pour faire face à la variabilité accrue résultant de la production d’électricité renouvelable.

Étapes importantes

Fluxys et Virya Energy ont uni leurs forces en 2018 pour donner un coup de pouce à la durabilité du paysage énergétique en Belgique et en Europe. Dans une première phase, le projet prévu se composera d’une installation capable de convertir 25 MW d’électricité en hydrogène vert, mais les partenaires envisagent d’augmenter cette capacité jusqu’à 100 MW dans une seconde phase.

Hyoffwind project – 3D rendering of the future plant
Projet Hyoffwind – vue en 3D de l’installation prévue

À l’issue de l’étude de faisabilité, réalisée avec le soutien du Fonds de transition énergétique fédéral, un processus d’appel d’offres a été lancé avec différentes parties. En optant pour John Cockerill et BESIX, en tant que partenaire technologique et partenaire pour la conception et la réalisation, une autre étape importante a été franchie par le consortium. La demande de permis a été introduite fin 2021 et le consortium s’attend à ce que le permis soit accordé d’ici la mi-2022. La décision finale d'investissement, qui est également soumise aux subsides octroyés par le gouvernement flamand dans le cadre du plan de relance, sera prise dans le courant de l’année 2022.

La ministre flamande de l'Économie et de l’Innovation Hilde Crevits soutient le projet depuis 2020, car il s'inscrit parfaitement dans la stratégie hydrogène flamande. Ainsi, en 2020, le gouvernement flamand a déjà octroyé à Hyoffwind un soutien écologique stratégique de 8 millions d’euros. En outre, la ministre Crevits prévoit 23 millions d’euros supplémentaires dans le cadre du plan de relance flamand via l’appel à PIIEC européen, dont la première série de projets doit maintenant être approuvée par la Commission européenne.

La ministre flamande de l’Économie et de l’Innovation Hilde Crevits : « Hyoffwind est l’un des projets que la Flandre a introduits dans le cadre de l’appel à PIIEC européen sur l’hydrogène. Nous avons l’ambition de devenir un pionnier dans le domaine de l’hydrogène durable. Il est dès lors positif que le consortium ait franchi les étapes suivantes pour une première unité de production d’hydrogène vert dans le port de Zeebrugge. Cette installation assurera non seulement la production d’hydrogène durable, mais permettra également aux entreprises d’acquérir des connaissances et une expertise sur cette technologie durable, connaissances que nous pourrons ensuite exporter dans d’autres pays. C’est pourquoi, avec les pouvoirs publics flamands, nous sommes ravis de soutenir ce projet pionnier. »

Vers une économie de l’hydrogène en Belgique et en Europe

Ce projet pionnier, associé au développement de l’infrastructure hydrogène, contribuera considérablement à la stratégie hydrogène flamande, mais également à la stratégie hydrogène belge et européenne en réalisant un premier pas vers l’objectif visant à faire de la Flandre et de la Belgique une plaque tournante européenne pour l’hydrogène vert.

Paul Tummers, CEO de Virya Energy : « Avec Hyoffwind, nous entrons dans la phase suivante de la transition vers des sources d’énergie verte plus adaptées aux besoins en permettant le lancement d’une chaîne d’approvisionnement en hydrogène vert. La disponibilité d’hydrogène propre devrait permettre de décarboniser davantage des secteurs tels que le transport et la logistique. En nous associant à John Cockerill et BESIX, nous disposons de l’ensemble du savoir-faire et de l’expérience nécessaires pour devenir l’un des premiers blocs importants soutenant la stratégie hydrogène européenne. Chez Virya Energy, nous considérons le développement de l’hydrogène vert comme un élément crucial en vue d’une offre de services d’énergie verte de bout en bout. »

Pascal De Buck, CEO de Fluxys : « En tant qu’entreprise d'infrastructures, nous façonnons le futur système énergétique en faisant en sorte que notre réseau de transport puisse accueillir entre autres de l’hydrogène vert, un vecteur énergétique neutre en carbone. Nous souhaitons être un acteur actif de la transition énergétique en Belgique, en vue de faire de notre pays un hub d’importation et de transport au sein d’une colonne vertébrale de l’hydrogène à l’échelle européenne. Avec nos partenaires, nous sommes convaincus que le projet Hyoffwind peut apporter une contribution significative à cet égard, car il a le potentiel d’aider à lancer une économie de l’hydrogène dans notre pays. »

Jean-Luc Maurange, CEO de John Cockerill : « Avec notre partenaire BESIX, nous sommes honorés d’avoir été sélectionnés par Virya Energy et Fluxys pour ce projet pionnier phare en matière d’hydrogène vert. En tant que leader mondial dans le domaine de la conception et de la fabrication d’électrolyseurs alcalins à haute capacité, John Cockerill s’engage pleinement dans la transition énergétique. Avec notre équipe d’experts en hydrogène en pleine expansion, basée en Belgique et en France, nous nous efforçons de développer en permanence des solutions technologiques innovantes. Ce projet répond vraiment aux besoins de notre époque. Il constitue une avancée significative dans la lutte contre le changement climatique. »

Pierre Sironval, Deputy CEO de BESIX Group : « Hyoffwind est un projet d’hydrogène vert de premier plan en Europe auquel BESIX apporte, d'une part, l’expertise électromécanique de sa filiale BESIX Environment pour la conception, l’exécution et la mise en service de l’installation et, d’autre part, son savoir-faire dans la construction de projets industriels complexes. Comme la collaboration de nos équipes l’a démontré ces derniers mois, l’expertise multidisciplinaire de BESIX contribue largement, avec John Cockerill et Hyoffwind, à la création de solutions qui feront de ce projet une réussite et un exemple pour la décarbonisation de nos économies. »