Collaboration entre la KU Leuven et Fluxys pour tester des panneaux à hydrogène

Des chercheurs de la KU Leuven ont mis au point des panneaux à hydrogène innovants qui attirent l’attention du monde entier. Un certain nombre de ces panneaux ont été récemment installés sur le toit vert du laboratoire de Fluxys à Anderlecht. L'objectif : unir nos forces et procéder à des tests approfondis pendant un an.

Les panneaux à hydrogène de la KU Leuven ont été présentés pour la première fois au grand public en 2019. Ils produisent avec un haut rendement de l’hydrogène vert à partir de la lumière du soleil et de vapeur d’eau présente dans l’air. Il s’agit d’une grande avancée, car l’hydrogène vert présente de beaux atouts pour jouer un rôle important dans la transition énergétique : sa production et son utilisation ne génèrent aucune émission de CO2. Un autre avantage est que l’hydrogène peut être stocké pendant de plus longues périodes. Les panneaux à hydrogène ouvrent ainsi la voie à l’autoproduction par les consommateurs pour le chauffage et la mobilité, ou à l'utilisation comme matière première pour remplacer les produits fossiles.

KU Leuven and Fluxys team up to test hydrogen panels

Mesurer et analyser la production

Par le biais de l’installation de test à Anderlecht, la KU Leuven fait appel au savoir-faire spécifique de Fluxys. Le laboratoire à Anderlecht est en effet un centre d’expertise en Belgique en matière de mesure volumétrique des gaz et de chromatographie en phase gazeuse, c’est-à-dire l’analyse de la composition des gaz. C’est également sur ces deux domaines que Fluxys se concentrera au niveau de l’installation de test.

« Les panneaux à hydrogène sont installés dans différentes orientations », explique Jan Rongé, chercheur en post-doctorat à la KU Leuven. « Les mesures et les analyses effectuées dans le laboratoire de Fluxys nous montreront les variations du profil de production et de la composition de l'hydrogène en fonction de l'orientation des panneaux, des conditions météorologiques, du moment de la journée et des saisons. Ces données nous permettront d’affiner la technologie. »

KU Leuven and Fluxys team up to test hydrogen panels


Contribution pour l’avenir

La volonté de contribuer à la construction d'un système énergétique neutre en carbone est au cœur de la stratégie de Fluxys , et le transport de l'hydrogène en est un élément clé. « Nous souhaitons faire avancer la transition énergétique et transporter progressivement davantage de gaz neutres en carbone dans nos infrastructures », déclare Raphaël De Winter, directeur Innovation chez Fluxys. « Pour l'hydrogène, nous avons lancé le processus commercial en vue de convertir une partie du réseau de gaz naturel existant en un réseau d'hydrogène complémentaire à partir de 2025, et ce au rythme du marché. La collaboration avec la KU Leuven est une occasion pour nous de partager nos connaissances et de cette manière de contribuer à façonner l'avenir. »


Solhyd project

Les tests dans le laboratoire de Fluxys sont effectués sous l'égide du «  Solhyd project », nom sous lequel l'équipe de la KU Leuven poursuit ses développements. Toutes les informations concernant le projet sont consultables sur www.solhyd.org. La commande de panneaux à hydrogène auprès du « Solhyd project » n’est pas encore d’actualité. « Il est encore beaucoup trop tôt pour cela », explique Rongé, « Développer un bon produit prend du temps. Mais nous ne restons pas inactifs. Nous sommes maintenant également soutenus par le Gouvernement flamand par le biais du programme Moonshot, grâce auquel nous recevons des ressources pour une transposition à plus grande échelle. Nous sommes maintenant 10 à travailler sur ce projet et nous sommes impatients de partager nos avancées avec le monde entier. »