Transition énergétique dans le Port d'Anvers : le GNL comme carburant alternatif pour les navires connaît un nouvel élan

Fluxys a repris la concession du quai 526-528 au Port d'Anvers afin de mettre du gaz naturel liquéfié (GNL) en tant que carburant alternatif à disposition du transport maritime. Il s'agit là d'un des fers de lance de la Société du Port en vue de rendre les activités portuaires plus durables. D'ici la fin 2019, Fluxys étendra également le service actuel d'approvisionnement mobile des navires en GNL grâce à une installation fixe.

Le GNL permet une réduction immédiate et radicale des émissions


Le GNL représente, tant pour les navires que pour les poids lourds effectuant de longues distances, l'alternative par excellence pour entamer la transition vers une réduction des émissions de gaz à effet de serre et une meilleure qualité de l'air. En effet, le passage au GNL permet immédiatement d’amener quasiment à zéro les émissions de soufre et de particules fines, tandis que les émissions d'oxydes d'azote et de carbone diminuent elles aussi de façon radicale.

Une installation fixe de GNL d'ici la fin 2019


Pendant un an et demi, Fluxys assurera la construction, au quai 526-528, des infrastructures qui permettront aux navires fluviaux et petits navires maritimes de faire le plein de GNL (une opération également appelée 'soutage') à partir d'une installation fixe disposant d'un stockage de GNL. L'entreprise travaille à cet effet en étroite collaboration avec G&V Energy Group, qui construira sur le site une station de remplissage de GNL pour les camions.

Le soutage de GNL pour les navires : déjà une réalité


A l'heure actuelle, les navires fluviaux et petits navires maritimes peuvent déjà, via Fluxys, faire le plein de GNL via des camions-citernes de manière flexible et rapide, et ce 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 : sur la plateforme lngbunkeringportofantwerp.com, les capitaines de bateaux ainsi que les fournisseurs de GNL peuvent réserver une fenêtre d'accostage au quai 526-528 pour y effectuer leurs opérations de soutage.

Autorisation de soutage de GNL : vers une norme internationale


Pour pouvoir procéder à du soutage de GNL dans le Port d'Anvers, les entreprises de soutage doivent disposer d'une autorisation émise par la capitainerie de la Société du Port d'Anvers. Pour faciliter le processus d'obtention de l'autorisation, les ports d'Anvers, d'Amsterdam, de Rotterdam, de Zeebrugge, de Brême, du Havre et de Marseille travaillent de concert, sous les auspices de l'International Association of Ports and Harbours, à un LNG Accreditation Audit Tool. Le développement de cet outil a récemment été accueilli avec enthousiasme à Amsterdam par un groupe étendu de parties prenantes.
X

Ce site utilise des cookies

Un cookie est un petit fichier envoyé par le serveur de ce site sur le disque dur de votre ordinateur lorsque vous consultez le site. Le code repris dans le cookie permet de reconnaître l’ordinateur lors d'une visite ultérieure.

Le cookie est utilisé pour enregistrer votre localité et votre choix linguistique afin que lors d'une visite ultérieure, vous voyiez directement apparaître le site dans la langue de votre choix.

Politique Relative aux Cookies
OK