Informations réglementées : résultats du premier semestre 2019

25/09/2019 - Commentaires sur les faits marquants du premier semestre de 2019 et leur impact sur la situation financière de Fluxys Belgium:

  • Le chiffre d'affaires régulé augmente pour atteindre 260 millions € (premier semestre 2018 : 250,1 millions €)
  • Le résultat net monte à 31,4 millions € (premier semestre 2018 : 24,3 millions €) : les investissements d'extension dans le terminalling GNL font augmenter le rendement, mais cette hausse est modérée par la baisse du taux de référence OLO
  • 45,2 millions € d'investissements, principalement pour le 5e réservoir de stockage au Terminal GNL de Zeebrugge
  • Activité record au Terminal GNL de Zeebrugge et nouveau contrat à long terme pour le déchargement de méthaniers
  • Baisse des tarifs de transport 2020-2023
  • Étapes concrètes dans la transition énergétique : engranger dès aujourd'hui des résultats avec le gaz naturel, miser simultanément sur le gaz vert
  • Objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre de l'entreprise de 50 % d’ici 2025 : Fluxys Belgium passe au gaz vert pour le chauffage des bâtiments

Principaux chiffres financiers

Compte de résultats
(en milliers d'euros)
30.06.2019 30.06.2019
(sans IFRS 16)
30.06.2018
Produits des activités ordinaires 260.041 260.041 250.077
EBITDA * 145.537 142.689 135.081
EBIT * 60.964 60.396 58.936
Résultat net 31.423 31.392 24.356
Bilan
(en milliers d'euros)
30.06.2019 30.06.2019
(sans IFRS 16)
31.12.2018
Investissements en immobilisations corporelles 45.151 45.151 78.139
Total des immobilisations corporelles 2.155.392 2.155.392 2.181.771
Capitaux propres 619.958 619.927 687.156
Endettement financier net * 879.310 919.654 881.932
Total du bilan consolidé 2.881.711 2.914.902

* EBIT : Earnings Before Interests and Taxes ou résultat opérationnel auquel sont ajoutés le résultat des sociétés mises en équivalence et les dividendes reçus des sociétés non consolidées.
* EBITDA : Earnings Before Interests, taxes, depreciation and amortization ou résultat avant amortissements, pertes de valeur et provisions auquel sont ajoutés le résultat des sociétés mises en équivalence et les dividendes reçus des sociétés non consolidées.
* Netto financiële schuld : passifs portant intérêts sous déduction des passifs régulatoires, de la trésorerie liée aux opérations de refinancement anticipé et de 75% du solde de la trésorerie, des équivalents de trésorerie et des placements de trésorerie à long et court termes.


Chiffre d’affaires et résultat net augmentent. Le chiffre d’affaires réalisé au 1er semestre 2019 par le groupe Fluxys Belgium s’élève à 260 millions €, soit une augmentation de 9,9 millions € par rapport au chiffre d'affaires de la même période en 2018 (250,1 millions €). Le résultat net passe de 24,3 millions € à 31,4 millions €. L’évolution du chiffre d’affaires régulé et du résultat net s’explique principalement par une évolution des composantes à couvrir par les tarifs régulés. Pour le terminalling de GNL, le rendement autorisé par la régulation augmente grâce aux investissements d'extension pour les services de transbordement au Terminal GNL de Zeebrugge. Cette hausse est partiellement modérée par la baisse du taux de référence OLO qui est déterminant pour le rendement que la régulation autorise pour les autres installations de transport, de stockage et de terminalling de GNL. Le taux OLO moyen projeté pour le premier semestre de 2019 s’élève à 0,27 %, contre 0,75 % pour la même période l’année dernière.

Efforts d'efficience en ligne avec le modèle tarifaire régulé. La proposition tarifaire relative à la période régulatoire 2016-2019 fixe un cadre de référence pour Fluxys Belgium en matière de coûts gérables autorisés. Grâce à la maîtrise de ses charges d’exploitation et à ses efforts d’efficience, le groupe Fluxys Belgium est parvenu à atteindre ces objectifs régulatoires et à bénéficier d’incitants.

45,2 millions € d'investissements Au 1er semestre 2019, les investissements en immobilisations corporelles s'élèvent à 45,2 millions € contre 52,9 millions € durant la même période en 2018. De ce montant, 38,4 millions € ont été consacrés à des projets d'infrastructure GNL (principalement la construction du cinquième réservoir au Terminal GNL de Zeebrugge) et 5,6 millions € à des projets liés à l’activité de transport.

Adoption de la norme IFRS 16. L'adoption de la norme IFRS 16 "Leases" n'a pas d’incidence matérielle sur les résultats du groupe au 30 juin 2019. Les impacts sont documentés dans les états financiers semestriels résumés (voir Note 1.d).


Faits marquants

Activité record au Terminal GNL de Zeebrugge. Comparé au premier semestre de 2018, le nombre de navires venus amarrer au Terminal GNL de Zeebrugge a plus que doublé : 36 navires sont venus décharger du GNL, 10 ont utilisé les services de transbordement de navire à navire et 12 petits navires sont venus charger du GNL. En comparaison avec l'année précédente, le Terminal a envoyé durant le premier semestre plus de trois fois plus de gaz naturel dans le réseau de transport. La mise en service d'une deuxième station de chargement de camions-citernes de GNL a également eu un effet positif : 1 081 camions-citernes de GNL ont été chargés, contre 650 au premier semestre de 2018. Avec la réception de pas moins de 13 navires et le chargement en GNL de 194 camions-citernes, mai était le mois de tous les records.

Nouveau contrat à long terme pour le déchargement de méthaniers. Début septembre, Qatar Terminal Limited a réservé à long terme toutes les fenêtres de déchargement pour les capacités existantes au Terminal GNL de Zeebrugge à mesure que les contrats de déchargement actuels arrivent à échéance. Le contrat court jusque 2039, pourrait se prolonger jusqu'en 2044 et résulte d'une fenêtre de souscription qui s'est tenue au premier semestre pour toutes les parties du marché intéressées. Fin juin, le régulateur fédéral belge de l'énergie, la CREG, a approuvé la proposition tarifaire ainsi que la proposition de contrat de services de GNL.

Le nouveau contrat à long terme consolide considérablement l'activité future au Terminal de Zeebrugge et renforce la position de ce dernier en tant que porte d'entrée polyvalente du GNL en Europe, qui offre une flexibilité maximale de destinations. En effet, au départ du Terminal GNL, une grande capacité de transport de gaz est disponible pour un acheminement à travers le Nord-Ouest de l'Europe ainsi qu'un éventail de solutions pour la chaîne de distribution de GNL à petite échelle.

 

Le transport de gaz naturel pour le marché belge augmente de près de 4 %. Les volumes transportés en vue de la consommation sur le marché belge ont augmenté de près de 4 % par rapport au premier semestre de 2018 : de 98 TWh à 101,5 TWh.

  • Le transport pour les centrales électriques au gaz naturel (23,5 TWh) a augmenté de 17 %.
  • Les prélèvements des entreprises industrielles directement raccordées (25,3 TWh) ont enregistré une croissance de près de 7 %.
  • Le transport à destination des gestionnaires de réseau de distribution (52,8 TWh) a diminué de 2,6 % en ligne avec des températures plus douces par rapport au premier semestre de l'année précédente.

Les volumes de gaz naturel transportés de frontière à frontière s'élèvent à 127,5 TWh, soit une baisse de 10 % par rapport à la même période l'année dernière. Cette baisse est principalement due à la forte diminution des exportations à destination du Royaume Uni.

Baisse des tarifs de transport 2020-2023. En mai, le régulateur fédéral belge de l'énergie, la CREG, a approuvé les propositions tarifaires pour le transport soumises par Fluxys Belgium pour la prochaine période régulatoire 2020-2023. Conformément à la nouvelle méthodologie tarifaire établie en concertation avec la CREG et le marché, les nouveaux tarifs de transport pour un consommateur belge moyen sont environ 5 % inférieurs aux tarifs indexés pour 2019. La baisse des tarifs n'a pas d'influence sur le résultat net de Fluxys Belgium et résulte des efforts soutenus de l'entreprise en matière d’efficacité, de la baisse des taux d’intérêt et de la restitution de soldes régulatoires du passé.

Étapes concrètes dans la transition énergétique. Fluxys Belgium est pleinement engagée pour mettre en œuvre la transition énergétique vers une économie neutre en carbone et une meilleure qualité de l'air.

  • Engranger dès aujourd'hui des résultats avec le gaz naturel : Grâce aux infrastructures gazières, nous pouvons dès à présent réduire fortement les émissions de CO2 et la pollution de l’air dans les secteurs du chauffage, de la mobilité et de la demande de chaleur industrielle. Remplacer l'essence, le diesel ou le mazout par du gaz naturel permet en effet de réduire les émissions aussi bien de particules fines, d’oxydes de soufre et d’oxydes d’azote que de CO2. Dans cette optique, Fluxys Belgium collabore avec la société mère Fluxys et d'autres acteurs du marché en vue de promouvoir l'utilisation de gaz naturel en tant que combustible de substitution dans le transport. Ainsi, durant le premier semestre de cette année, le nombre de voitures au GNC en Belgique a augmenté de 14 000 à 17 000 et plus de 15 nouvelles stations GNC ont vu le jour, ce qui amène leur total à plus de 120. Le nombre de stations de remplissage de GNL pour les camions a doublé, passant ainsi de 5 à 10. La société mère Fluxys s'est également associée à Titan LNG pour la construction d'un ponton de soutage destiné à étendre la disponibilité du GNL en tant que carburant maritime dans le Port d'Anvers et sa région.
  • Miser simultanément sur le gaz vert : Grâce aux infrastructures gazières et aux technologies gazières innovantes, les ménages et les entreprises accéderont progressivement à une source d’énergie neutre en carbone supplémentaire sous forme de gaz vert. Le 'gaz vert' est un terme générique : il peut s'agir de biogaz ou de biométhane issu de flux de déchets organiques, mais aussi d'hydrogène vert ou de gaz naturel synthétique provenant de la conversion d'électricité verte. Fluxys Belgium examine dans ce cadre les modalités d’introduction de nouveaux vecteurs d’énergie tels que le biométhane et l’hydrogène dans ses infrastructures existantes.

Réduire nos propres émissions de gaz à effet de serre pour le chauffage des bâtiments. Fluxys Belgium se fixe pour ambition de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de moitié d’ici 2025 par rapport à l’année 2017. Une nouvelle étape en la matière est que l'entreprise a opté en septembre pour l'achat de gaz vert (biométhane) pour le chauffage d'une partie de ses bâtiments administratifs. Cette approche permettra de réduire les émissions de CO2 de ces bâtiments de 90 %. L'achat de gaz vert est possible en Belgique grâce au système de certificats de gaz vert que Fluxys Belgium, la fédération gazière belge gas.be et les gestionnaires de réseau de distribution ont mis sur pied l'année dernière.


Principaux risques et incertitudes pour le second semestre 2019

Les risques et incertitudes du groupe Fluxys Belgium n'ont connu aucune évolution significative depuis la clôture de l’exercice 2018 (cf. chapitre « Gestion des risques » du rapport financier annuel de 2018, p. 130-139). Fluxys Belgium suit leur évolution et prend les mesures adéquates nécessaires.


Transactions entre parties liées

Les transactions entre parties liées sont détaillées dans la Note 10 des états financiers semestriels résumés.


Perspectives financières

Le résultat net des activités régulées belges est déterminé, conformément à la méthodologie tarifaire actuelle, sur la base de différents paramètres régulatoires, dont les capitaux propres investis, la structure financière et les taux d’intérêt (OLO).

Le dividende récurrent continuera d’évoluer principalement en fonction de l’évolution de ces trois paramètres. Les marchés financiers actuels ne permettent pas de fournir une projection précise de l’évolution des taux d’intérêt et donc du rendement des activités régulées.


Rapport financier semestriel disponible

Le rapport financier semestriel de Fluxys Belgium, qui reprend les états financiers résumés, est disponible.


X

Ce site utilise des cookies

Un cookie est un petit fichier envoyé par le serveur de ce site sur le disque dur de votre ordinateur lorsque vous consultez le site. Le code repris dans le cookie permet de reconnaître l’ordinateur lors d'une visite ultérieure.

Le cookie est utilisé pour enregistrer votre localité et votre choix linguistique afin que lors d'une visite ultérieure, vous voyiez directement apparaître le site dans la langue de votre choix.

Politique Relative aux Cookies
OK