Nos Infrastructures

Réseau de transport

Excellentes interconnexions

Le réseau de transport de Fluxys Belgium bénéficie d'une excellente connexion avec toutes les sources de gaz naturel disponibles sur le marché européen. Il permet également des flux gaziers bidirectionnels avec tous les marchés adjacents. La versatilité du réseau belge lui permet d'être utilisé par les clients à la fois pour leurs livraisons vers la Belgique et pour le transport de frontière à frontière en vue d'approvisionner d'autres marchés dans le Nord-Ouest de l'Europe.

Taille du réseau

4.000 km

Points d'interconnexion frontaliers

Points d'interconnexion avec tous les marchés adjacents : Royaume-Uni, France, Pays-Bas, Allemagne, Luxembourg

Points de connexion au réseau en Belgique

Raccordements à 17 gestionnaires de réseau de distribution
Raccordements à 230 sites industriels et centrales électriques au gaz

Stations de compression

Berneau, Weelde, Winksele, Zelzate


Conversion du réseau au gaz à haut pouvoir calorifique

Le réseau gazier belge se compose de deux réseaux distincts : un réseau pour le gaz à haut pouvoir calorifique et un autre pour le gaz à bas pouvoir calorifique. Concernant ce dernier, il s'agit de gaz provenant essentiellement du champ de Groningen aux Pays-Bas. Les exportations de ce gaz à bas pouvoir calorifique cesseront progressivement entre 2024 et 2030. C'est pourquoi Fluxys Belgium et les gestionnaires de réseau de distribution convertissent proactivement les consommateurs finaux de gaz naturel à bas pouvoir calorifique au gaz naturel à haut pouvoir calorifique. L'achèvement de la conversion du réseau est prévu pour 2029.

Pour en savoir plus sur la conversion vers le gaz à haut pouvoir calorifique

Zeebrugge LNG Terminal

Porte d'entrée vers le Nord-Ouest de l'Europe et au-delà

Le Terminal GNL de Zeebrugge sert de porte d’entrée pour l’approvisionnement en gaz naturel liquéfié (GNL) du Nord-Ouest de l'Europe et au-delà. L'installation fournit des services de déchargement de larges méthaniers et de stockage temporaire du GNL. Le GNL peut être regazéifié et injecté dans le réseau de transport pour être acheminé à travers le Nord-Ouest de l'Europe ou être rechargé dans des méthaniers en vue d'approvisionner d'autres marchés. Des transbordements directs de GNL entre deux navires sont également possibles. 


GNL à grande et à petite échelle

En plus d'accueillir de grands méthaniers et des volumes importants de GNL, le Terminal de Zeebrugge assure également le chargement de petits méthaniers et camions-citernes de GNL afin de desservir le marché du GNL à petite échelle : il s'agit de GNL utilisé comme carburant de substitution pour les navires et camions-citernes ou comme carburant pour des clients industriels qui ne se trouvent pas à proximité d'un réseau de gaz naturel.

Capacité technique maximale

Capacité de regazéification

Capacité de transbordement

Capacité de stockage

Capacité d'émission

 

104 TWh/an

107 transbordements (214 navires)/an

566.000 m3 de GNL (5 réservoirs de stockage)

22,5 GWh/heure

Nombre de méthaniers accueillis
depuis la mise en service en 1987

1.750

Loenhout storage

Stockage de Loenhout

Au site de Loenhout, Fluxys Belgium exploite un site de stockage de gaz souterrain qui fait office de batterie géante pour le réseau énergétique. L'installation dispose d'une capacité de stockage d'énergie équivalente à 60 000 méga-batteries Tesla dernier cri telles que celle installée en Australie. Loenhout peut également fournir 70 fois plus d'énergie aux consommateurs, et ce, pendant environ 50 jours, alors qe la méga-batterie Tesla ne peut fournir sa capacité maximale que pendant une heure et 20 minutes.

Capacité de stockage

8 TWh

Capacité d’injection

3,75 GWh/heure

Capacité d’émission

7,25 GWh/heure

Programme d'investissement sur 10 ans

Le plan indicatif d’investissements 2021-2030 de Fluxys Belgium et Fluxys LNG comprend des projets pour un montant total de 644 millions d’euros. Outre les investissements prévus pour adapter le réseau à l’évolution de la demande domestique (distribution publique, clients industriels), ainsi qu’à maintenir l’infrastructure en bon état, les projets envisagés couvrent certaines évolutions spécifiques :

  • conversion du réseau gaz L vers le gaz H, rendant le marché belge du gaz naturel indépendant des approvisionnements en gaz L dès l’hiver 2024/2025 ;
  • implantation possible de plusieurs nouvelles unités de production électrique au gaz dans le cadre de la sortie du nucléaire programmée en 2025 ;
  • accroissement de la capacité de regazéification de GNL au Terminal de Zeebrugge ;
  • injections de gaz vert (notamment biométhane) sur le réseau de Fluxys Belgium.

Une Annexe été ajoutée au plan indicatif d’investissements 2021-2030 afin de couvrir le développement des réseaux de transport d’hydrogène et de CO2 en Belgique. Les montants indicatifs sont de 1181 millions d’euros pour le réseau de transport de l’hydrogène, et de 310 millions d’euros pour le réseau de transport du CO2. Ces montants évolueront à mesure que l’étendue et la description technique de ces réseaux se clarifieront.

Programme indicatif d’investissement 2021-2030 (PDF 3.2MB)

  • Fluxys BelgiumAvenue des Arts 31, B-1040 Brussels
    +32 2 230 02 39